5 things to know about mortgage refinancing in today’s climate

0

With interest rates so low, now is a great time to refinance, but COVID-19 and the current economic outlook mean you need to do your homework.

Sponsored by CommBank Home Loans. Receive $ 2,000 in cash back when you transfer your qualifying home loan to CommBank. For refinancers who apply before June 30, 2021 and whose loan is funded before September 30, 2021. Minimum refinancing amount of $ 250,000. This offer is not available for bridging loans. Learn more.

There doesn’t seem to be a lot of good financial news at the moment. But it’s actually an exceptionally good time to be a borrower looking for a better home loan. The interest rates are very low and the lenders want your business.

Corn refinance your loan in the current climate is far from straightforward. Here’s what you need to know.

1. Rates are very, very low right now

Interest rates on home loans in Australia have never been lower. This is because the Reserve Bank of Australia has reduce the official cash rate six times since June 2019, reducing lenders’ own costs and making rates cheaper.

There are many reasons for these rate cuts, but the economic damage caused by COVID-19[feminine est l’un des plus grands.

Mis à part l’économie, les emprunteurs doivent savoir une chose : il existe actuellement des taux très bas sur le marché.

Il n’y a pas très longtemps, votre taux de prêt immobilier était décent s’il commençait par un 3. Maintenant, s’il ne commence pas par un 1, vous manquez quelque chose.

Voici un exemple rapide pour montrer combien vous pouvez économiser.

Disons que vous avez un prêt immobilier sur 30 ans avec un taux d’intérêt de 3,3% par an (ce qui est la moyenne, selon les données des emprunteurs de l’application Finder).

Avec un montant de prêt de 400 000 $, vous auriez un remboursement mensuel de 1 752 $, selon Calculateur de remboursement de CommBank.

Désormais, si vous optiez pour un taux plus compétitif, par exemple un taux fixe sur 4 ans de la Commonwealth Bank à 1,99 % par an, vos remboursements mensuels seraient de 1 477 $.

C’est une différence de 275 $ par mois ou de 3 300 $ par année.

2. Votre prêteur n’offre peut-être ses meilleurs taux qu’aux nouveaux clients

Mais les prêteurs ne répercutent pas toujours ces taux bas sur tous leurs clients. Malheureusement, c’est souvent à l’emprunteur de prendre les choses en main.

Votre prêteur peut offrir des taux très bas pour les nouveaux clients tout en vous maintenant un taux plus élevé.

Alors, qu’est-ce que tu peux faire?

  • Tout d’abord, vérifiez votre taux actuel et visitez le site Web de votre prêteur pour voir quels taux sont proposés.
  • Si votre prêteur offre un meilleur taux pour le même type de prêt immobilier que le vôtre, demandez-lui de réduire votre taux en conséquence. Le pire qu’il puisse faire est de dire non.

Et cela nous amène au point suivant.

3. De nombreux prêteurs proposent des offres de remboursement ou d’autres incitations pour vous faire changer

Si une meilleure offre est disponible, il est temps de penser à changer. Dans l’environnement concurrentiel et à faible taux provoqué par la pandémie, de nombreux prêteurs souhaitent obtenir votre entreprise.

Cela se présente sous plusieurs formes, la plus évidente étant les offres à bas prix pour les nouveaux clients.

Certains prêteurs offrent une remise en argent généreuse aux emprunteurs qui font le changement. Ces offres de cashback ont ​​généralement une forme de critères d’éligibilité. Vous devrez peut-être refinancer un certain montant ou présenter une demande avant une certaine date.

Par exemple, la Commonwealth Bank offre une remise en argent de 2 000 $ pour une durée limitée aux acheteurs de maison et aux investisseurs qui refinancent des prêts d’une valeur de 250 000 $ ou plus.

Certains prêteurs offrent des remises en argent dans le cadre d’un accord de prêt global, dans le cadre duquel vous obtenez un prêt immobilier, un compte compensatoire et d’autres produits financiers en échange d’un forfait annuel. Bien que cela puisse être de bonnes affaires, gardez à l’esprit que les frais de forfait, sur quelques années, pourraient finir par vous coûter plus cher que ce que vous obtenez avec le cashback.

Il existe également des prêteurs proposant des prêts à taux variable à prix réduit. Il s’agit de prêts à taux très bas qui restent bas pendant une période initiale d’actualisation, puis augmenteront un peu plus tard. Ces produits peuvent encore représenter une très bonne affaire mais gardez juste à l’esprit que le taux initial ne durera pas.

4. COVID-19 makes everything a little harder

Borrowers refinancing in today’s climate should also keep in mind that COVID-19 is making everything more difficult. And that applies to loans as much as anything else.

Many lenders now take much longer to process loan applications. This is understandable when so many businesses have most of their employees working from home. Be prepared to wait a little longer than you normally would.

This also applies to your mortgage documents. Refinancers need to collect and submit various documents for their loan applications. With so many businesses closed or working remotely, it will take longer to complete even mundane steps like printing documents, finding a witness, or verifying your identity.

5. Lenders take a very close look at your application.

The economic impact of COVID-19 has rightly made lenders more cautious about lending. Rising unemployment and economic uncertainty mean that a borrower’s risk of default is higher than before the pandemic.

To prevent your loan application from being rejected, you need to take a close look at your financial situation. Take a look at the following:

  • Your job. If you have a stable full-time job and your earnings haven’t gone down during the pandemic, you are probably in a strong position. But a lender may be reluctant to accept your request if you work in a risky industry such as tourism. And even if your earnings are stable, your business can claim a JobKeeper payment on your behalf. It can also make you a riskier prospect.
  • Your fairness. Make sure you have at least 20% equity in your property. Try to estimate the current value of your property minus your remaining loan debt. If it drops below 20%, you’ll have a harder time refinancing and your lender will ask you to pay. mortgage loan insurance. This cost will likely exceed the savings that come with refinancing.
  • Your expenses and income. You may have discovered that your drinking habits have changed dramatically during the pandemic. And if you run your own business or are self-employed, your income levels may have changed just as drastically. Take a close look at your expenses and income before you refinance. Your new lender certainly will.

For the right borrower, the pandemic is actually a good time to change and get a better mortgage deal. It just takes a little patience, careful research, and a clear assessment of your financial situation.

Compare some of the latest mortgage rates from CommBank

Compare all Commonwealth Bank mortgage loans in Australia

Share.

Comments are closed.